L’ASSIETTE FÊLÉE (ou comment arrêter de s’embrouiller sans raison)

Voici un parfait exemple de non-communication en couple, susceptible à casser en deux la porte de votre chambre ainsi que toute votre vaisselle IKEA.

Apolline : Tu veux vraiment pas comprendre, quoi

Bernard : Il y a rien à comprendre !! Et toi tu me comprends peut-être ?!?

Apolline : Comment tu veux que je comprenne si tu m’expliques pas déjà ? Tu me parles jamais, il y a que moi qui parle !!

Bernard : Je te parlerais si je pouvais en placer une déjà !

Apolline, rouge de colère, quitte la pièce en claquant bruyamment la porte en insultant Bernard depuis le salon.

FIN

Enfin, si t’as la gentillesse d’enfiler tes gants de boxe,
ton partenaire peut s’estimer heureux

Et toi ?

As-tu déjà vécu ce genre de scène ?

Où se situe le problème dans ce dialogue ?

Qu’est-ce qui fera que Apolline (ou Bernard) partira bientôt pour d’autres aventures ?

(Certains reconnaîtront dans ce dialogue un conflit assez classique d’un couple, mais la même problématique s’applique à des relations amicales, collégiales ou bien de parents-ados (voire bien plus jeune, crois-moi!))

UNE ANALYSE DE LA SCÈNE POUR SITUER LE PROBLÈME

Reprenons le fil de cette scène, qui te rappelle tant de beaux souvenirs…

« Tu veux vraiment pas comprendre quoi »

Le verbe « vouloir » sous-entend que l’interlocuteur a une véritable volonté consciente de non compréhension. Or, nous n’en savons rien ! Il s’agit peut-être d’une difficulté d’écouter, ou bien d’une manière différente de communiquer entre les deux ! Peut-être même que Bernard entend et comprend bien, mais ne montre pas à Apolline qu’il a bien entendu et compris (oui, ils vivent parmi nous, ces individus)

”Il y a rien à comprendre !! Et toi tu me comprends peut-être ?!? »

Rien ? Vraiment ? C’est la négation absolue de tout ce que Apolline essaie de dire, une annulation violente de ses émotions !

La deuxième partie de la réplique est visiblement un essai de détourner le problème (certains diraient « de la mauvaise foi ») mais pas que !
Bernard essaie de dire que lui aussi a des besoins affectifs, lui aussi a besoin d’être compris et aimé.

«Comment tu veux que je comprenne si tu m’expliques pas déjà ? Tu me parles jamais, il y a que moi qui parle !!»


Apolline exprime ici une grande frustration générée par un manque de communication entre les deux parties. Exprimer ce que nous avons sur le cœur ne suffit pas et elle le sait bien. Pour se sentir en confiance il faut un vrai échange.

«Je te parlerais si je pouvais en placer une déjà !»


Il y de fortes chances que cette phrase contienne une petite exagération, non ?
En revanche, Bernard dit bien ce qu’il dit. Il a l’impression d’être empêché dans sa parole par Apolline, il se sent accablé par son flux d’émotions exprimées pendant qu’il dépense son énergie à retenir les siennes !

La manière choisie pour exprimer sa frustration se base visiblement sur un ton du reproche très marqué, ce qui conduit à la réaction de Apolline par la suite.

Apolline, rouge de colère, quitte la pièce en claquant bruyamment la porte en insultant Bernard depuis le salon

On retrouve dans cette réaction un comportement paradoxal : Apolline voulait à tout prix communiquer avec Bernard pour se faire comprendre, mais c’est elle qui coupe court à la discussion, au moment-même où Bernard lui demande, indirectement, de la place pour pouvoir s’exprimer !!

C’est au moment le plus propice à la discussion que Apolline met fin à l’interaction de manière violente, ce qui fera replier davantage Bernard sur lui-même ! (les mystères de l’être humain, n’est-ce pas ?)

Mais pourquoi Apolline et Bernard font tout ça pardi ?
Puisque visiblement ils ont trop envie de dire des choses ?!?!

Pourquoi, hein ? Pourquoi ?

MAIS QUEL EST LE PROBLÈME, FINALEMENT ?

A) Déjà, la comm’ !
Nous assistons ici au conflit de deux besoins de communication. Bernard a autant besoin de communiquer qu’Apolline. Communiquer fait partie des besoins fondamentaux de l’être humain. C’est ce qui nous a toujours liés à un groupe. En revanche, le mode de communication diffère en fonction de l’individu. Certains préféreront la parole orale, d’autres seront plus à l’aise avec l’écrit, par exemple.
Certains auront besoin de regarder leur interlocuteur, s’ils sont de type visuel par exemple, d’autres préféreront écouter, même s’ils ne gardent pas le contact visuel, s’ils sont de type auditif. Tant que nous ne comprenons pas qu’il faut adapter son discours à son interlocuteur, la communication ne sera pas efficace.

B) Empathie, mon amie
Tu remarqueras qu’ici la fameuse empathie n’est pas trop trop présente. Empathie, vient du grec « en », dedans, et « pathos », la douleur, la souffrance. C’est donc notre capacité d’être dans la douleur de l’autre, la ressentir comme si elle était la nôtre. Or, dans cette scène, les émotions de l’autre sont ignorées, voire méprisées. Sans empathie, un dialogue constructif semble compromis.

C) Sinon, l’amour dans tout ça ?
Dans le (vrai) amour, le bien-être de l’autre est primordial. Celle ou celui qui aime, cherche avant tout à respecter les besoins de son partenaire. Rendre sa moitié heureuse fait partie de ses préoccupations, au même titre que son propre bonheur. Dans un rapport amoureux sain, l’égo n’a pas besoin de crier pour qu’on l’entende car on est trop occupée à vivre le bonheur de l’amour.

C’est simple, non ?

Tu ne peux pas répondre non, je te le dis si gentiment

OK OK. MAIS Concrètement, quelle est la solution pour tout ça ?

Tu aimes les petites listes ?
Moi j’adore ! (j’ai pas dit que j’arrive à les tenir, mais je les aime tout de même)

Voici donc les 3 choses à faire pour instaurer la communication efficace dans ton couple (et arrêter de casser les portes) :

  1. Trouve le type de langage qui est le plus efficace auprès de ton partenaire. Parler? Écrire ? Chanter avec un chapeau sur la tête ? Il y a bien un mode de communication plus efficace que les autres; profites-en pour lui dire de cette manière tout ce que tu as gros sur le cœur !
  2. Essaie de te mettre à sa place…je veux dire te mettre vraiment à sa place, physiquement !!! Lors de la discussion qui fâche, levez-vous et changez des chaises !! Prenez la chaise de l’autre et parlez comme si vous étiez l’autre personne et plus vous même ! Un exercice pour travailler efficacement son niveau d’empathie (Je sais, c’est tordu, mais super efficace. Attention aux croche-pieds, volontaires ou pas, lors des échanges)
  3. Interrogez-vous sur votre amour. Qu’est-ce qui fait le matériau de votre couple ? Quelles sont vos forces communes ? Vers quelle direction regardez-vous ? Oui, je sais. Se poser ces questions ouvertement, c’est affronter sa relation dans toute sa vérité. Et l’affronter dans toute sa vérité, peut comporter des risques. Notamment, celui de vous rendre compte que la relation est peut-être finie. Mais cela comporte aussi une magnifique opportunité : celle de vous retrouver et fonder une relation bien plus puissante et belle par la suite ! (Niveau rapport risques et bénéfices, normalement la réponse est vite donnée)

EN CONCLUSION

Se faire comprendre, c’est important, on est d’accord.
Comprendre l’autre, c’est tout aussi important, on est d’accord aussi.

Il nous reste maintenant à reconnaître qu’il n’y a rien d’évident dans tout ça.
Que cela ne peut se faire sans efforts conscients des deux côtés.
Que cela nécessite du temps, des efforts, et une certaine gestion de ses émotions débordantes.

Mais crois-moi.
Le jeu en vaut la chandelle (tu sais, pas celle que tu tiens mais celle qui accompagnera désormais tes diners en couple !)

Et normalement tu pourras vivre ça..
enfin.. si t’arrêtes de fumer, et tu manges sainement
et tu portes ton masque contre le Corona, etc etc

POUR ALLER PLUS LOIN

  1. Dilts, Robert (1983) Roots of N.L.P.
  2. Finn, Édouard (1989) Stratégies de communication
  3. Gary Chapman (2008) Les 5 langages de l’amour
  4. John M. GOTTMAN, Nan SILVER (2006) Les couples heureux ont leurs secrets
  5. Andrew Newberg et Mark Robert Waldman (2013), La clé de la communication
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur email

Écouter le podcast

Abonne toi à la newsletter

Nous utilisons des cookies sur notre site afin d'améliorer sa performance et d'optimiser votre expérience utilisateur.